Rechercher

Quelques nouvelles de comment...


... nous avons traversé la période, entre nous, avec vous, à travers vous, par devers nous.

Saisies, comme beaucoup, aux confins de la mi-mars, notre en-Vie fut de nous rassembler, d'abord en conciliabule, puis en un cercle, élargi de circonstances, pour un moment de lien qui nous a fait du bien, avant de nous adapter et d’expérimenter, dans la veine de l’aventure narrative des origines, ce que pourrait être un module narratif à distance.

Notre intention première était de garder le lien, résister à l'isolement promis, vivre ensemble de nouvelles façons de travailler, y compris sur la relation - alors proposer « l’identité est relationnelle » en lien avec le contexte du confinement, fallait pas raté l'occasion ;-). Et continuer ainsi à "apprendre", fines traces d'une de nos histoires préférées ;-)

Comme souvent avec les pratiques narratives, la Traversée nous a mené "là où nous ne serions pas aller si" nous ne l'avions pas vécue et nous vous en sommes reconnaissantes.

Votre enthousiasme à nous suivre, vos sollicitations, nous ont beaucoup aidé, encouragé à poursuivre... déjà par un 'zoom café' rassemblant notre 'jeune' communauté, autant pour vous revoir, échanger avec vous sans autre intention que de rester en lien et entendre chacun, chacune dans ce contexte particulier, et d’encourager vos initiatives, avec ou sans nous, à ‘phosphorer, échanger, collaborer…’ sur une réponse concrète aux appels à ‘imaginer, influer, infuser le monde d'après’.

Chacune séparément et toutes quatre ensemble, avons également expérimenté un rapport au temps, différent, différé, ralenti, élargi, une relation à l'utile IN-utile, déforcé l'âge de nos limites pour renforcer ce qui nous anime et réveiller la créativité de nos âmes d'enfants aux cheveux blancs, dont notre pied’nezconfinés vidéasque souhaite être le témoin.


14 vues

©2019 by traversées-narratives. Proudly created with Wix.com